Travail de terrain terminé

Actualités

Période idéale pour les nocturnes, pics, l’Autour et l’Effraie
Continuer

Participer

Carrés kilométriques
Continuer

Méthodes

Méthodes atlas
Continuer

Questions fréquemment posées

Pourquoi un nouvel atlas des oiseaux nicheurs ?

Les oiseaux sont des indicateurs biologiques importants. Les changements de leurs distributions montrent bien comment change notre paysage et quel impacte cela a sur le milieu naturel. Des données précises et à jour, récoltées à l’échelle du pays, sur une partie importante de la biodiversité sont très utiles et fournissent une base par exemple pour des discussions sur l’aménagement du territoire. Plus d’informations.

Quels sont les buts du nouvel atlas ?

Le premier but est de décrire la distribution et la densité de tous les oiseaux nicheurs de Suisse et du Liechtenstein. La comparaison avec les résultats du dernier atlas (1993-1996) sera évidement très intéressante. Il sera ainsi possible de documenter précisément les modifications de distribution de plusieurs espèces nicheuses. Plus d’informations.

Quelles sont les possibilités de participation ?

Vous pouvez participer au nouvel atlas des oiseaux nicheurs de nombreuses manières. Si vous avez une bonne connaissance des espèces et de leurs chants, vous pouvez prendre en charge un ou plusieurs carrés atlas (10 x 10 km) ou réaliser des cartographies simplifiées des territoires dans les carrés kilométriques (1 x 1 km). Transmettez toujours toutes vos observations par ornitho.ch et participer aux recensements des colonies. Plus d’informations.

Les collaborateurs atlas seront-ils dédommagés financièrement?

L’atlas 2013-2016 est un ouvrage collectif des ornithologues de Suisse. La Station ornithologique serait incapable de mener à bien ce projet sans l’investissement important de ces collaboratrices(teurs) bénévoles. Le travail pour l’atlas ne peut donc généralement pas être dédommagé. Une exception pourrait être envisagée pour des frais exceptionnels ; l’accord préalable de l’équipe atlas est toutefois indispensable. La Station ornithologique se réserve le droit d’engager du personnel rémunéré pour combler les lacunes dans les recensements de régions isolées.

Quelles exigences les collaborateurs doivent-ils remplir ?

Le nouvel atlas des oiseaux nicheurs sera la référence pour les 20 prochaines années. C’est pourquoi un travail précis par des ornithologues possédant une bonne ouïe, une bonne vue ainsi que des grandes connaissances de l’identification (aussi par le chant) et de l’écologie des oiseaux est demandé. Ces compétences sont particulièrement importantes pour prendre en charge un carré atlas ou réaliser des cartographies dans les carrés kilométriques. Plus d’informations.

Quelles méthodes de relevé ont été choisies pour le nouvel atlas ?

Chaque carré atlas (10 x 10 km) est pris en charge par une collaboratrice ou un collaborateur bénévoles. Toutes les espèces nicheuses du carré devraient si possible être trouvées durant la période 2013-2016. Les milieux particuliers devraient être visités plusieurs fois afin de trouver les espèces rares. Des cartographies simplifiées de territoires (méthode MONiR) doivent aussi être réalisées dans 5 carrés kilométriques (1 x  1 km). Plus d’informations.

En tant que débutant, puis-je aussi collaborer à l’atlas ?

Si vos connaissances ornithologiques ne sont pas suffisantes pour prendre en charge un carré atlas ou pour faire des cartographies de territoires dans les carrés kilométriques, d’autres tâches liées à l’atlas sont certainement à votre portée. La recherche et le recensement d’espèces nichant en colonies (par ex. l’Hirondelle de fenêtre, le Héron cendré ou le Corbeau freux), ne nécessitent aucune connaissance des chants d’oiseaux. Pour la recherche de certaines espèces difficiles à détecter (par ex. rapaces diurnes et nocturnes, Bécasse des bois) votre aide sera certainement précieuse. Quel que soit le temps que vous pouvez consacrer à l’ornithologie, nous vous serions reconnaissants de signaler systématiquement toutes vos observations d’oiseaux nicheurs sur ornitho.ch. N’hésitez pas à contacter l’équipe atlas qui vous aiguillera volontiers vers des tâches correspondant à vos compétences.

Quelles sont les tâches liées à un carré atlas ?

Par carré atlas (10 x 10 km), une liste complète des espèces doit si possible être compilée. De plus, une cartographie simplifiée des territoires doit être réalisée dans 5 carrés kilométriques (1 x 1 km). Finalement, les milieux des espèces rares, des espèces rares sur le plateau et dans le Jura, des nicheurs en colonies et des nicheurs en colonie sur les bâtiments doivent être prospectés de manière approfondie. Plus d’informations.

Quels carrés atlas ne sont pas encore attribués ?

Les carrés atlas sont petit à petit attribués à un responsable. Sur la carte, constamment mise à jour, les carrés déjà attribués sont marqués en rouge et les carrés encore libre apparaissent en vert. Si vous souhaitez prendre en charge un ou plusieurs carrés atlas, n’hésitez pas à contacter l’équipe atlas. Plus d’informations.

Comment effectuer la cartographie d’un carré kilométrique ?

Par carré kilométrique (1 x 1 km), 3 passages de cartographie seront effectués selon une route préétablie (2 seulement au-dessus de la limite des forets). La cartographie suit les méthodes du projet de monitoring des oiseaux nicheurs répandus (MONiR). Deux passages de cartographie consécutifs doivent être séparés d’au moins une semaine. Plus d’informations.

Dans quelles catégories les espèces nicheuses ont-elles été placées ?

Les espèces ont été placées dans l’une des 5 catégories suivantes: „espèce répandue“, „espèce rare“, „espèce rare sur le plateau et dans le Jura“, „espèce nicheuse en colonies“, „espèce nicheuse en colonies sur les bâtiments“. Les objectifs varient un peu en fonction des catégories, mais l’objectifs minimal pour toutes les espèces est d’obtenir au moins une observation par carré atlas. Plus d’informations.

Quels sont les carrés atlas qui font partie des régions biogéographiques du Plateau et du Jura ?

Dans les carrés atlas appartenant la région biogéographique du plateau et du Jura, il est important de porter une attention particulière aux espèces de la catégorie « rare sur le plateau et dans le Jura ». Ces carrés apparaissent en jaune sur la carte jointe. Plus d’informations.

Où puis-je saisir mes observations ?

Nous vous prions de saisir toutes vos observations exclusivement sur ornitho.ch. Transmettez également vos observations en période de nidification faite hors de « votre » carré atlas. Il est primordial que vous accompagniez toutes vos observations de nicheurs potentiels d’un code atlas. Plus d’informations.

Comment dois-je planifier ma saison de terrain dans mon carré atlas ?

Une préparation sérieuse du travail de terrain est primordiale à la bonne réussite de vos prospections. Planifiez vos sorties en fonctions de la communauté d’espèce attendue et de la tranche d’altitude étudiée. En général la période allant de mi-février à mi-juillet est idéale pour les prospections. Plus d’informations.

Quels est le coordinateur régional atlas qui supervise les travaux dans ma région ?

Les coordinatrices et coordinateurs régionaux ont pour tâche principale de faire le lien entre l’équipe atlas et les collaborateurs de terrain. Ils soutiennent les collaborateurs lors des différentes tâches liées à l’atlas. Cette carte présente les 20 régions pour lesquelles un(e) responsable a été nommé. Plus d’informations.

Quel est mon interlocuteur atlas à la Station ornithologique ?

Le projet atlas sera principalement mené par deux collaborateurs de la Station ornithologique Suisse: Peter Knaus est le chef de projet et répond volontiers à toutes les questions. Sylvain Antoniazza le seconde et répond plus spécifiquement aux questions provenant de la Suisse romande. Vous pouvez aussi nous contacter en cas d’urgence. Plus d’informations.

Qu’advient-t-il des projets en cours ?

Les projets de suivi à long terme de l’avifaune, comme le monitoring des oiseaux nicheurs répandus, continuent parallèlement à l’atlas. Pour le MONiR, nous souhaiterions aussi peu de changement de collaborateurs que possible. Les résultats des années 2013-2016 seront automatiquement intégré à l’atlas. Plus d’informations.

Où puis-je télécharger les directives et les autres documents ?

Tous les documents peuvent être téléchargés ici. Veuillez noter que l’ensemble de la transmission des données se fait par voie électronique, soit par ornitho.ch (signaler des observations), soit par atlasdata.vogelwarte.ch (analyses des cartographies dans les carrés kilométriques).

Quelles mises en garde concernant ma sécurité et ma santé dois-je prendre en compte ?

Priorité à la sécurité ! Ne prenez pas de risques inutiles et annulez votre sortie en cas de doute. Préparez vos sorties avec soin et, surtout en montagne, renseignez-vous sur les conditions météorologiques et d’enneigement. Plus d’informations.

Dans quelles conditions l’utilisation de la repasse est-elle autorisée ?

Passez la repasse du chant, des cris ou des tambourinages peut être un moyen efficace de détecter des espèces rares ou discrètes. Mais il doit être utilisé avec beaucoup de prudence et de parcimonie. Plus d’informations.

Quel est le code de déontologie des collaborateurs atlas ?

La protection des oiseaux et de leur milieu a toujours la priorité. Les dérangements doivent être limités au maximum. Respectez toujours les lois, les règlements et les droits des propriétaires fonciers. Plus d’informations.

Comment puis-je sponsoriser une de nos espèces nicheuses ?

Vous pouvez soutenir votre espèce favorite par un sponsoring d’espèce. Cette offre peut être intéressante pour les privés, ainsi que pour les fondations et les entreprises. Le nom du sponsor apparaîtra avec l’espèce choisie dans le livre « atlas des oiseaux nicheurs de Suisse ». Plus d’informations.

Quelles sont les prochaines échéances ?

Vous trouverez la liste des prochaines échéances et des cours ici.